GRANDE ÉCOLE
D'INGÉNIEURS GÉNÉRALISTES

Quel humanisme pour l’ingénieur ?

Leçon inaugurale, par Jean-Hugues Barthélemy, le 14 septembre 2017 - Amphi Kéreon, 11 heures 10 - Entrée libre

Dans le cadre de cette troisième leçon inaugurale, Jean-Hugues Barthélemy, philosophe, docteur en épistémologie et histoire des sciences, spécialiste de la pensée de Gilbert Simondon fera une allocution très attendue à l’École Nationale d’Ingénieurs de Brest le 14 septembre 2017 dans l’amphithéâtre Kéréon à 11 heures 1O.

 Les évolutions technologiques ont altéré considérablement et profondément nos vies et l’on ne compte plus les changements qui affectent notre identité, notre relation à l’autre et aux autres. Mais le récit exaltant du bouleversement technologique ne doit pas éclipser celui du bouleversement politique et économique ni même le rôle et la responsabilité des ingénieurs. Aussi,

la réflexion éthique s’applique-t-elle désormais à la profession des ingénieurs : par son rôle dans l’entreprise, l’ingénieur peut se trouver confronté à des interrogations d’ordre éthique qui dépassent les compétences scientifiques et techniques auxquelles il a été formé : le développement technique ne suscite pas que des questions scientifiques !

Toutes ces altérations invitent à remettre en perspective sinon en question l’humanisme et ses valeurs et à transformer la question ontologique « Qu'est-ce que l'homme ? » par la question inhérente aux progrès scientifiques et techniques « Quel type d'homme allons-nous construire ? » et plus précisément, ici et aujourd’hui : quel ingénieur ?  La réponse est fondamentale car elle nourrit et structure l’étudiant qui demain doit être un habile technicien mais aussi un visionnaire capable d'imaginer un futur différent. A la veille des nouvelles révolutions, cette dimension visionnaire importe plus que jamais.  

 

Jean-Hugues Barthélémy est directeur du Centre international des études simondoniennes, et chercheur associé à l'Université Paris Nanterre. Éditeur et directeur des *Cahiers Simondon*, il est l'auteur de plusieurs ouvrages de référence sur la philosophie de Gilbert Simondon (1924-1989), dont le récent Simondon (Belles Lettres). Il achève aujourd'hui un ouvrage de refondation : La Société de l'invention. Essai d'écologie humaine.