jt-book-ch.bib

@inbook{jt-ch-8,
  author = {Tisseau, Jacques and Parenthoën, Marc and Harrouet, Fabrice},
  title = {Autonomie des objets virtuels},
  year = 2007,
  chapter = {H 7 005},
  pages = {1-12},
  series = {Technologies de l'information, Technologies logicielles Architectures des systèmes},
  volume = {Réalité virtuelle},
  publisher = {Techniques de l'Ingénieur},
  abstract = {Dans ce dossier, nous érigeons en principe l'autonomisation des modèles
		   numériques qui composent un univers virtuel ; cette autonomisation contribue
		   ainsi à peupler les environnements virtuels d'une vie artificielle qui renforce 
		   l'impression de réalité. La mise en oeuvre de ce principe d'autonomie
		   (paragraphe 2) passe par une approche multi-agents participative (paragraphe 3). 
		   De telles simulations multi-agents participatives autorisent un nouveau type 
		   d'investigation : l'expérimentation in virtuo, qui ouvre de nouveaux champs 
		   d'exploration, d'investigation et de compréhension du réel. Cette expérimentation
		   in virtuo vient compléter nos moyens d'investigation classiques que sont les
		   expérimentations in vivo et in vitro, ou encore les calculs in silico.}
}
@inbook{jt-ch-7,
  author = {Tisseau, Jacques and Parenthoën, Marc},
  title = {Modélisation énactive et autonomisation},
  year = 2007,
  chapter = {I.6},
  pages = {149-174},
  series = {Colloque de Cerisy},
  volume = {Intelligence de la complexité : épistémologie et pragmatique},
  publisher = {Editions de l'Aube},
  url = {http://www.aube.lu/web3/pages/frame_detaillivre.cfm?livre_id=1081},
  abstract = {Les systèmes modélisés sont de plus en plus complexes, mais aujourd'hui encore, il n'existe pas
 		   de formalisme capable de rendre compte de cette complexité. Seule la réalité virtuelle
		   permet de « vivre » cette complexité. il nous faudra donc approfondir les relations entre la
		   réalité virtuelle et les théories de la complexité pour faire de la réalité virtuelle
		   un outil d'investigation de la complexité, tel le « macroscope » que Joël de Rosnay imaginait dans
		   les années 1970. Au terme de macroscope, nous préférons celui de « virtuoscope » qui rappelle
		   que ces systèmes sont étudiés avant tout à travers les modèles que nous nous en faisons et que
		   nous expérimentons au sein de nos laboratoires virtuels. Ce projet de virtuoscope doit permettre
		   à terme de mettre à la disposition des scientifiques, toutes disciplines confondues, des méthodes
		   et des outils leur permettant l'étude des systèmes complexes au sein de laboratoires virtuels
		   mettant en oeuvre l'expérimentation « in virtuo » telle que la propose la réalité virtuelle}
}
@inbook{jt-ch-6,
  author = {Cani, Marie-Paule and Neyret, Fabrice and Parenthoën, Marc and Tisseau, Jacques},
  title = {Modèles pour les environnements naturels},
  year = 2006,
  chapter = 11,
  pages = {315-332},
  series = {Le Traité de la Réalité Virtuelle},
  volume = {3: « Outils et modèles informatiques des environnements virtuels »},
  edition = {{$3^e$}},
  publisher = {Presses de l'Ecole des Mines de Paris},
  abstract = {Qui n'a pas rêvé de s'immerger dans un monde virtuel interactif
		   qui reproduise la complexité et la beauté de nos environnements
		   naturels ? Le problème est peut-être rendu encore plus crucial
		   par la soif indéniable de l'Homme moderne à s'évader de son
		   univers urbain et manufacturé. Ainsi, l'industrie du loisir
		   numérique - animation 3D, jeux vidéo - est de plus en plus
		   friande de techniques permettant la synthèse de scènes
		   naturelles animées, calculées en des temps raisonnables, et si
		   possibles interactives c'est-à-dire répondant en temps-réel aux
		   actions de l'utilisateur. Un autre cadre d'application est
		   celui des simulateurs : il peut s'agir de reproduire un univers
		   naturel réaliste à explorer, par exemple, avec un simulateur de
		   vol ; de simuler visuellement un risque naturel (une avalanche,
		   une inondation)  pour convaincre les décideurs ; ou encore de
		   proposer un simulateur pédagogique permettant à l'utilisateur
		   de s'entraîner à un certain type d'actions en environnement
		   naturel pour lesquelles la simulation de ce dernier est
		   indispensable (pensons par exemple à la navigation à la voile).

		   Ce chapitre met tout d'abord en évidence le verrou scientifique
		   que constitue l'extrême complexité des scènes et des phénomènes
		   à reproduire. Nous montrons en second lieu que l'emploi d'une
		   méthodologie adaptée - basée sur la communication et le
		   couplage d’une ensemble de sous-modèles de nature et d'échelle
		   parfois très différentes - permet de lever en partie ces
		   difficultés, en mariant efficacité des calculs et illusion du
		   réel. Cette méthodologie est illustrée par une série d'études
		   de cas, de la mer aux prairies agitées par le vent et des
		   nuages aux avalanches. Nous concluons sur la nécessité de
		   synthétiser ces environnements naturels, animées et
		   interactifs, comme de véritables univers en trompe l'oeil, au
		   sein des quels les éléments se créent, évoluent, ou
		   disparaissent au fur et à mesure de notre exploration.}
}
@inbook{jt-ch-5,
  author = {Tisseau, Jacques and Parenthoën, Marc and Harrouet, Fabrice},
  title = {Modèles pour l'autonomie},
  year = 2006,
  chapter = 9,
  pages = {241-272},
  series = {Le Traité de la Réalité Virtuelle},
  volume = {3: « Outils et modèles informatiques des environnements virtuels »},
  edition = {{$3^e$}},
  publisher = {Presses de l'Ecole des Mines de Paris},
  abstract = {}
}
@inbook{jt-ch-4,
  author = {Fuchs, Philippe and Moreau, Guillaume and Tisseau, Jacques},
  title = {Introduction à la réalité virtuelle},
  year = 2006,
  chapter = 1,
  pages = {3-32},
  series = {Le Traité de la Réalité Virtuelle},
  volume = {3: « Outils et modèles informatiques des environnements virtuels »},
  edition = {{$3^e$}},
  publisher = {Presses de l'Ecole des Mines de Paris},
  abstract = {}
}
@inbook{jt-ch-3,
  author = {Tisseau, Jacques and Harrouet, Fabrice},
  title = {Autonomie des entités virtuelles},
  year = 2003,
  chapter = 4,
  pages = {},
  series = {Le Traité de la Réalité Virtuelle},
  volume = {2},
  edition = {{$2^e$}},
  publisher = {Presses de l'Ecole des Mines de Paris},
  abstract = {}
}
@inbook{jt-ch-2,
  author = {Fuchs, Philippe and Arnaldi, Bruno and Tisseau, Jacques},
  title = {La réalité virtuelle et ses applications},
  year = 2003,
  chapter = 1,
  pages = {},
  series = {Le Traité de la Réalité Virtuelle},
  volume = {1},
  edition = {{$2^e$}},
  publisher = {Presses de l'Ecole des Mines de Paris},
  abstract = {}
}
@inbook{jt-ch-1,
  author = {Abgrall, Jean-François and Ballet, Pascal and Kerdélo, Sébastien and Nicolas, Marjorie and Rodin, Vincent and Tisseau, Jacques},
  title = {L'hématolologiste et la coagulation virtuelle},
  year = 2004,
  chapter = 22,
  pages = {287-299},
  series = {Thromboses},
  volume = {1},
  edition = {{$1^e$}},
  publisher = {Editions Margaux Orange},
  url = {http://www.margauxorange.com/pages/edition/livres/59.php},
  abstract = {Face à la complexité grandissante des modèles biologiques, les biologistes ont besoin 
 		   de nouveaux outils de modélisation. L'avènement de l'ordinateur et de l'informatique 
		   introduit aujourd'hui de nouvelles possibilités d'expérimentations avec les 
		   simulations numériques et permet d'envisager un nouveau type d'investigation : l'expérimentation « in virtuo ».
		   L'expression « in virtuo » (dans le virtuel) est ici construite par analogie avec les
		   constructions latines « in vivo » (dans le vivant) et « in vitro » (dans le verre).
		   Une expérimentation « in virtuo » est ainsi conduite dans un univers virtuel de modèles
		   numériques. 

		   Nous illustrerons cette nouvelle possibilité à l'aide d'exemples issus du domaine
		   de la coagulation du sang. Nous avons créé un modèle multi-agents d'un vaisseau virtuel.
		   Ce modèle prend en compte les principales étapes connues du phénomène de coagulation :
		   3 types de cellules et 32 types de protéines sont impliqués dans 41 interactions.
		   La validation de ce modèle repose sur la similitude des courbes de génération de
		   thrombine obtenues « in virtuo » et « in vitro », sur la cohérence avec les pathologies 
		   (diminution de thrombine générée dans l'hémophilie et augmentation dans la thrombophilie),
		   sur la correction de l'hémophilie par le facteur VII activé, sur la correction de
		   l'hypercoagulabilité par l'héparine et sur la simulation du temps de Quick.}
}

This file was generated by bibtex2html 1.94.